NGAP : lorsque les cumuls s’entrechoquent

14 avril 2021

Accueil > Actualités > NGAP : lorsque les cumuls s’entrechoquent

Bonjour à tous ! 

Aujourd’hui je vais revenir sur un sujet toujours complexe dans notre activité quotidienne, je veux bien sûr parler des règles de cumuls de cotation.

Près de 110 actes référencés dans le Titre XVI de la NGAP consacré aux soins infirmiers ! 

Dans Simply, le logiciel propose de vous aider à réaliser les cumuls, notamment lorsque plusieurs prescriptions (ou traitements) sont créés sur la même période de soins.

La plupart des cas sont traités, et ont été vérifiés avec des formateurs NGAP agréés.

Voyons quelques conseils rapides pour que Simply vous assiste au mieux pour appliquer les cumuls de cotation.

Règle N°1 :  Lorsque vous créez plusieurs traitements, faites comme si chacun était unique 

Mettez en place les domiciles dans chaque cotation, si le MAU se met automatiquement sur un AMi1 ou AMi1.5, ne cherchez pas à le supprimer, indiquez les IK dans la case prévue à cet effet. Simply saura faire le travail. 

Seuls les MCI et les MIE doivent être contrôlés par vous, mais très bientôt, eux aussi seront cumulés.

Règle N°2 : Simply ne peut pas calculer un acte facturé et un acte effectué ! 

Mettez en place tous vos traitements à cumuler avant de facturer le premier acte. Ainsi Simply saura les indentifier. Il est logique de comprendre que Simply ne peut pas cumuler un acte facturé, si c’est lui qui devait subir une décote, c’est un peu tard, n’est ce pas? Si cela arrive, vous devrez penser à calculer vous -même le cumul facturable…

Règle N°3 : Identifiez précisément  le soin

Comme je vous l’ai dit plus haut, quelque 110 cotations existent, et beaucoup ont des règles spécifiques. Beaucoup de soins ont également une cotation identique.

Si on ne choisit pas le bon soin, le logiciel ne peut pas appliquer la bonne règle !

A chaque ligne de cotation, pensez à identifier le bon soin à l’aide du petit glossaire à votre disposition.

Si vous avez déjà écrit une cotation, il proposera la liste de soins associés à ce coefficient.

Exemple : pour AMI 2, le logiciel proposera par exemple, “autre pansement” ou encore “intraveineuse isolée”. A vous de choisir le bon soin.

Vous l’avez sans doute déjà remarqué, 3 indices apparaissent lorsque vous sélectionnez un soin dans le glossaire

  • d’abord, votre cotation s’affiche de manière temporaire avec un # suivi d’un chiffre ou d’une lettre,

Par exemple pour “autre pansement”, l’AMI 2 va afficher le code “#18”.

Lorsqu’un seul soin est applicable à une cotation ( par exemple AIS 3), il n’y a pas de # qui s’affiche, celui-ci ne sert que lorsque la même cotation identifie plusieurs soins (comme l’ AMI 2 de l’ exemple)

  • Ensuite, le glossaire passe du rouge au bleu lorsque le soin a été identifié.
  • Enfin, certaines lignes ont des dates de bornage d’application.

Si la date de traitement est postérieure à la date d’application de la règle, vous ne verrez que la règle en cours.

Prenons par exemple les injections sous cutanée avant le 30/04/2020 ou après le 01/05/2020. En sélectionnant par exemple ce dernier cas, la présence d’un BS ou d’un AIS3 convertira l’AMI 1 en AMX 1/2 sans besoin de le faire soi-même !

 

Règle N°4 :Préférez l’identification précise au forçage du cumul

Les forçages de cumuls (en gras dans la liste de l’image ci-dessus), ne servent que dans des cas exceptionnels, par exemple sur les facturations aux HAD ou autres organismes non conventionnés. 

Leur utilisation inactive le calcul des cumuls entre les traitements ayant des horaires communs.

Il vaut donc mieux prendre le temps d’identifier le bon soin.

 

Règle N°5 : Saisissez des horaires identiques dans les divers traitements

Si vous ne mettez pas d’horaire dans un traitement, alors le logiciel ne cherchera pas à appliquer de cumul entre les autres traitements et celui-ci.

Si vous mettez des horaires différents, alors Simply ne pourra pas non plus identifier les cotations à cumuler.

Règle N°6 : Indiquez le “+D” sur toutes les cotations de tous les traitements réalisés à domicile dans une même séance.

(référence à la règle numéro 1)

Idem lorsque vous avez des IFI et des traitements avec des IFD classiques. Même si vous écrivez IFI+D, alors Simply saura ne facturer qu’une seule fois 2.50 €.

Règle N°7 : Entendez-vous avec vos collègues pour les cotations et horaires à saisir. 

Lorsque vous partagez les données entre collègues, appliquez cette règle simple : celle qui crée le traitement indique les horaires et les cotations, puis partage. Les autres n’ont rien à faire. 

Si la cotation doit être modifiée ou complétée, concertez-vous d’abord, corrigez sur une seule tablette puis partagez.

Les autres tablettes recevront votre modification sans avoir rien de plus à faire. 

Cela évitera les erreurs ou mésententes, à condition que l’option cumul soit activée sur toutes les tablettes du groupe.

Règle N°8 :Faites confiance à Simply pour la transformation des AMI en AMX avec des forfaits BSI ou DSI ! 

Simply connaît les actes externalisables en présence de forfaits BS ou AIS3. 

Nul besoin d’écrire les AMX soi-même !  Identifiez votre soin avec la cotation AMI appropriée dans le glossaire, et si l’AMI choisi est externalisable, alors Simply le convertira pour vous en AMX et appliquera la bonne règle de cumul. Rappelez-vous que les actes externalisables n’ont pas tous la même règle de cumul (relisez mes articles Lilou https://www.rmingenierie.net/espace-infi/bsi-cotations-externalisees/ et https://www.rmingenierie.net/espace-infi/avenant-6-et-bsi-les-nouveaux-amx/ )

Règle N°9 :Recherchez facilement la bonne cotation  à partir du soin réalisé 

Si vous ne maîtrisez pas votre NGAP, et ne connaissez pas les cotations, cliquez sur l’onglet NGAP, un champ de recherche vous permet d’écrire le soin (par exemple “pansement”) et de trouver toutes les cotations référencées associée à ce terme. Il n’y a plus qu’à choisir ! 

De plus, cet outil précise les cotations qui peuvent être converties en AMX le cas échéant !  

 

Règle N°10 : Révisez vos connaissances sur les différents cumuls

En consultant la page “plus d’infos sur les cumuls”. La page derrière ce petit lien explique les différentes règles qui s’appliquent entre les cotations de la NGAP infirmière. Cette page est évidemment disponible hors connexion. 

Alors n’hésitez pas à explorer Simply afin que votre compagnon soit encore plus à vos côtés dans votre quotidien !

N’oubliez cependant pas, qu’une bonne connaissance de votre NGAP est un atout essentiel dans votre pratique et aucun assistant de cotation ne pourra la remplacer. Les cotations que vous facturez engage votre responsabilité.

A très vite pour d’autres billets Simply !

D’ici là, restons Zen et prenez soin de vous !

Lilou

Suivez-nous